Logo Signature
Une Alsacienne pour défendre le folklore français
Tradition
Publié le 11 Mars 2020
Une Alsacienne pour défendre le folklore français

À 23 ans, Aline Krebs vient d’être élue « Payse de France ». La jeune animatrice du groupe des adultes de l’Echo du Kochersberg revêt, pour un an, son beau costume d’ambassadrice du folklore français. Rencontre.

Toute petite déjà, Aline Krebs aimait porter le costume alsacien. « C’est une grande histoire d’amour, confie la jeune femme aujourd’hui âgée de 23 ans. J’ai commencé à 4 ans dans un groupe de Hoenheim. » Depuis, elle a rejoint la troupe de l’Echo du Kochersberg, où, à seulement 20 ans, elle est même devenue l’animatrice du groupe des adultes.

ELLES ÉTAIENT Cinq candidates

Mieux ! Le 25 janvier dernier, à Massy, dans la banlieue parisienne, Aline Krebs est devenue « Payse de France ». L’élection, organisée par la Fédération Nationale du Folklore Français, vise à désigner parmi des jeunes filles représentant leur région, celle qui deviendra pour un an l’ambassadrice du folklore français. La jeune Alsacienne a été élue à l’issue d’une représentation à laquelle participaient quatre autres candidates de Bretagne, du Rouergue, de Lorraine et de la Côte d’Azur.

Coiffe à décor floral

Aline Krebs portait pour l’occasion le costume d’une jeune fille catholique du Kochersberg : longue jupe rouge sur des chaussures noires à boucles, montée sur un corselet fleuri, sous le laçage duquel apparait un plastron de velours richement décoré, porté sur une chemise blanche à manches mi longues. Par-dessus la jupe, Aline arborait un joli tablier brodé par sa maman. Et pour couronner le tout : la coiffe et son très joyeux décor floral peint à la main, qui signe la jeune fille catholique du Kochersberg.

Accompagnée de son conscrit

Pour l’occasion, Aline était accompagnée par son cavalier, Antoine-Xavier, qui est aussi son compagnon dans la vie. Lui portait un costume de conscrit : pantalon blanc, chemise blanche, tablier arborant un fier coq brodé et gaulois, le tout rehaussé par un chapeau de feutre noir décoré de fruits, de fleurs et d’une fière aigrette de plumes. Aline Krebs, également professeur bilingue à l’école primaire de Mundolsheim, prend son rôle d’ambassadrice très au sérieux : « C’est une façon de partager le vivre ensemble de l’Alsace, nos danses, notre patrimoine. Je ne veux pas oublier notre passé. » Et la jeune « Payse de France » n’a qu’une idée en tête : convaincre d’autres jeunes de la rejoindre.

 

Crédits photo : Dávid Botond

A lire également
100% neutre en carbone !