Logo Club Carola
Semaine des alternatives aux pesticides
Carola
Publié le 11 Mars 2019
Semaine des alternatives aux pesticides

Traitement sans pesticides et plantation de fleurs dans le vignoble : voici le cocktail gagnant pour la biodiversité, initié à Ribeauvillé. Des initiatives locales que nous souhaitons partager avec vous à l’occasion de la semaine des « alternatives aux pesticides » organisée du 20 au 30 mars.

Une majorité du vignoble de Ribeauvillé traité sans pesticide

Il y a déjà une vingtaine d’années, les vignerons de Ribeauvillé ont décidé d’utiliser les grands moyens pour venir à bout du cochylis. Le cochylis, ou ver de la grappe, est un ravageur bien connu et très redouté des viticulteurs : il pénètre dans les jeunes grains de la vigne et occasionne des pourritures. Afin de s’en débarrasser, les vignerons, avec l’aide de la Chambre d’Agriculture d’Alsace, pratiquent depuis de nombreuses années maintenant la méthode de la confusion sexuelle… en tout bien tout honneur et sans recours aux pesticides.

Il s’agit en fait, au mois d’avril, juste avant la période de reproduction des cochylis, de diffuser des phéromones, qui empêchent les mâles de retrouver les femelles. Et ça marche : la reproduction est stoppée et le ver de la grappe ne détruit plus le vignoble ! La diffusion des phéromones se fait par des capsules ou des sortes de spaghettis répartis dans les parcelles de vigne à raison de 500 par hectare.

D’autres actions initiées par le syndicat viticole et la mairie de Ribeauvillé complètent ce dispositif en faveur de la biodiversité locale :  création d’une « zone tampon » entre vignes et forêt, installation de nichoirs et hôtels à insectes dans une « zone territoire » et enfin, semis d’un mélange à haute valeur pollinisatrice dans la « zone vignes ».

Des vignes fleuries pour les pollinisateurs

A l’automne 2017, 22 essences de fleurs et graminées locales ont été semées au cœur du vignoble de Ribeauvillé. Ce mélange spécifique élaboré par l’INRA et les semences Nungesser, a été semé sur 8ha de vignes. Outre l’intérêt esthétique de l’action, cet enherbement spécifique a pour objectif de développer la biodiversité locale tout en préservant la vigueur de la vigne. L’idée : apporter aux pollinisateurs dont les abeilles sauvages et domestiques, un bol alimentaire suffisant pour favoriser leur activité et leur maintien dans le vignoble de Ribeauvillé. 

Les fleurs fleurissent au milieu des plans de vignes et ne sont fauchées qu’une fois au début du mois de juillet, laissant largement aux abeilles le temps de butiner avec possibilité d’un regain, dont elles profiteront pendant l’automne.

L’organisation de ce semis s’inscrit dans le cadre d’une démarche concertée entre différentes parties-prenantes soucieuses d’œuvrer toujours plus en faveur de la préservation de leur environnement :
le syndicat viticole de Ribeauvillé et ses viticulteurs, les eaux de source Carola, la Mairie de Ribeauvillé et la Chambre d’agriculture.

Envie de découvrir d’autres initiatives ? Retrouvez tout le programme d’animation dans notre région, sur www.semaine-sans-pesticides.fr/ (Balades, Conférences, démonstrations, etc.).

Et pour ceux qui veulent aller encore plus loin, la Chambre d'Agriculture organisera le 19 mai prochain, à Ribeauvillé, une journée de sensibilisation du grand public durant laquelle les viticulteurs et associations environnementales locales présenteront leurs actions. Pour plus d'infos, contactez M. Schwaerzler !

A lire également
INSTANT GOURMAND #3 - TARTELETTE AU CITRON