Bredele Challenge Carola
Novembre à la maison
Insolite
Publié le 16 Novembre 2020
Novembre à la maison

Confinement oblige nous voilà de nouveau contraints de passer le plus clair de nos temps libres à la maison. Voici trois idées gourmandes, manuelles ou culturelles qui nous permettront d’enrichir ce temps. Pour les petits et les grands.

 

Bredle, bredele ou bredala

Dès la fin du mois de novembre et les premiers jours de l’Avent, voici venu pour les Alsaciennes et les Alsaciens le temps des bredele. Mais en fait d’où viennent ces petits gâteaux de Noël. S’interroger sur l’origine des bredele, c’est comme se demander à quand remonte la création de l’Alsace. On a envie de répondre : depuis toujours évidemment ! Une chose est sûre les premiers moules à bredele découverts datent du XIVème siècle. Ils étaient en bois ou en terre cuite avant les actuels emporte pièce en acier. Mais en fait on dit bredele, bredle ou bredala. Le Larousse dit bredele – depuis son entrée dans le dictionnaire en 2018 –, mais les puristes disent bredle dans le nord de l’Alsace et bredala dans le sud. Quoiqu’il en soit, c’est bientôt le moment de sortir vos moules.

Pour les recettes c’est par ici et en fil rouge sur la page Carola, dans le cadre du Bredele Challenge ! 

 

CHIEN ET CHAT AVEC VOS ENFANTS

Effet du confinement – ou pas ? – le yoga revient en force en cette fin d’année 2020. Et les enfants aussi s’y sont mis. Se centrer sur soi, mieux respirer, maîtriser ses mouvements… les enfants aussi y ont droit. Et vous vous apercevrez qu’ils ne sont pas les plus maladroits. Nos deux postures préférées : le chat et le chien. Placez votre enfant à quatre pattes, pieds, genoux et mains à terre, faites-le expirer en arrondissant bien son dos et inspirer en le creusant… quatre ou cinq fois de suite : c’est le chat. Et le chien : l’enfant se met à nouveau à quatre pattes, les mains et les pieds à terre, la tête en bas, les fesses en l’air… et on respire profondément quatre à cinq fois. Parfait pour calmer la petite tribu après une journée un peu agitée… surtout si les parents participent.

 

STRASBOURG FAÇON MERVEILLES

Ce n’est pas encore Noël, mais presque. Allez vite chercher dans le réseau des librairies indépendantes le dernier livre de Georges Bischoff, l’historien de l’Alsace : « La merveilleuse histoire de Strasbourg ». Beaucoup d’anecdotes depuis Charlemagne jusqu’au Parlement Européen, le tout délicieusement agrémenté par quatre jeunes illustratrices des Arts Décos. La meilleure : celle de de ce bonnet phrygien de 10 mètres de haut en tôle peinte en rouge qui fut installé sur la flèche de la cathédrale au cœur battant de la Révolution, histoire de calmer les ardeurs un peu trop révolutionnaires d’un ancien séminariste qui, lui, voulait carrément la détruire – si, si, pour de vrai ! … Les enfants aussi vont adorer

A lire également
100% neutre en carbone !