Logo Club Carola
Un vrai faux munster végan
Insolite
Publié le 30 Janvier 2019
Un vrai faux munster végan

À Rixheim, un épicier végan s’apprête à commercialiser le « Monastique » : le cousin végan du munster. Dégustation.

Une copie quasi-conforme !

Ça a la forme du munster, ça a la couleur du munster, ça a le goût du munster (plus ou moins), mais ça n’est pas du munster. C’est un « Monastique » : une sorte de munster végan, imaginé par Gabriel Chatelat, gérant d’une épicerie végan, « Terre Végane », qu’il a ouverte à Rixheim, près de Mulhouse, en août 2017. « La plupart de nos produits viennent d’assez loin, reconnait l’épicier, à part un fromage rappé élaboré en Alsace à base de fécules de pommes de terre. » Et donc, il a imaginé de se lancer lui-même dans la fabrication d’un produit qui s’apparenterait au roi des fromages alsaciens, sans faire appel à aucune matière première animale. Bref, un munster végan.

Préparation à base de noix de cajou

Le lait des vaches vosgiennes a été remplacé par de la noix de cajou écrasée mise à fermenter avec un mélange de bactéries. L’affinage dure un bon mois, pendant lequel la croûte est régulièrement lavée jusqu’à obtenir cette couleur orangée caractéristique du fromage des marcaires. Au final, on obtient une belle pâte plutôt onctueuse, dont le goût de noix de cajou n’est jamais totalement absent : difficile de renier ses origines.  « Je n’ai pas voulu faire du munster, tient à préciser Gabriel Chatelat : juste m’en approcher. Je propose un nouveau produit à des clients qui ne veulent plus manger de fromage soit pour des raisons éthiques, soit parce qu’ils sont intolérants au lactose. Et moi, ça me fait plaisir. »

L’histoire ne fait que commencer

La marque « Monastique » et la recette ont été déposées et le produit devrait être commercialisé à partir de la fin du mois de février. D’abord dans l’épicerie de Rixheim, et pourquoi pas ailleurs dans un second temps… si affinité.

A lire également
INSTANT GOURMAND #1 - VIRGIN MOJITO AUX FRAMBOISES