Les savons bio du Val d’Argent
Insolite
Publié le 1 Février 2021
Les savons bio du Val d’Argent

C’est bien connu : en Alsace on fabrique de tout. Du gewurztraminer aux trains d’atterrissage d’avion, des masques chirurgicaux aux boîtes de vitesse, des chariots de supermarché au raifort, sans oublier – bien sûr – les eaux de source… alors pourquoi pas du savon ? Petite virée douce et revigorante chez Argasol, à Sainte-Marie-aux-Mines.

 

Bios et sains

Lahcène Rennane ne s’en cache pas. C’est pour remédier à ses problèmes de peau qu’il s’est lancé en 2006 dans la production de savons. Et pas n’importe quels savons ! Des savons bios, sains et esthétiques, qui font du bien au corps et au cœur. L’inventeur, habitué du concours Lépine, ne se lance pas au hasard : il commence par se rendre plusieurs fois au Maroc en quête du top du top de l’huile d’argan, la matière première de ses futurs savons. Une fois découverte, il peut alors créer Argasol.

production-savon-argasol

Saponification à froid

D’abord installée à 800 mètres d’altitude, la petite entreprise descend de sa montagne, en 2015, et s’installe dans une ancienne chapelle désaffectée de Sainte-Marie-aux-Mines. Aujourd’hui, la quinzaine de salariés d’Argasol produit des savons 100 % bio par méthode de saponification à froid, qui permet de conserver toutes les propriétés des plantes. Plusieurs fois primée au concours des « Produits bio de l’année », la savonnerie pousse la démarche environnementale jusqu’aux deux bouts de la chaine : pas d’huile de palme dans ses produits et revalorisation des chutes de savon en produits d’entretien, le Qi Lav’tout.

 

Des savons aux quatre coins du monde

argasol-production

Quinze ans après ses débuts, Argasol propose une gamme d’une infinie diversité : les « dynamiques » à la carotte, au thym, à l’argile, à l’ortie, les savons au lait d’ânesse, au miel, à la mandarine rouge, des shampoings solides, des dentifrices en poudre, des huiles corporelles de coco, charbon végétal et menthe ou de coco et verveine... La PME de Sainte-Marie-aux-Mines caracole en tête des savonneries bio françaises et exporte ses savons et ses shampoings alsaciens aux quatre coins du monde, notamment en Asie.

Lingettes lavables

Et en cette fin de mois de janvier, la petite usine lance un tout nouveau produit : des lingettes démaquillantes vendues dans leurs pochons à savon entièrement confectionnés et cousus par une dizaine de couturières du Val d’Argent. « Elles s’étaient réunies pour fabriquer les masques du premier confinement, raconte Cathy Mendez, la directrice commerciale. Avec elles, nous faisons vivre la tradition textile de la vallée. » Et en plus, ces lingettes sont lavables et réutilisables. Local et écologique !

A lire également
Carola aromatisées – cocktails jusqu’au bout de l’été